404 Billy vs Benjamin Epps : 5 minutes pour comprendre le beef

Dans un paysage rap qui tend à s’aseptiser, l’art du disstrack semble avoir été relégué au rang de pratique révolue. Pourtant, Benjamin Epps et 404 Billy ont récemment insufflé une nouvelle énergie à cette tradition, en s’attaquant férocement à coups de clashs interposés. Afin d’y voir plus clair, retraçons ensemble les grandes étapes de ce beef.  

Un “retour aux sources”. C’est avec ces mots que le Roi Heenok décrit le clash qui voit s’opposer Benjamin Epps à 404 Billy. Entre révélations, menaces et disstracks, la tension est montée d’un cran entre les deux MC’s au cours de ces dernières semaines. Mais quelles sont les raisons de cette escalade ? Comment les deux artistes, qui collaboraient deux ans plutôt, en sont arrivés à une guerre ouverte aujourd’hui ? (+33)RAP fait le point.

La genèse du beef

Le 25 août 2021 sortait 88% (Window) de 404 Billy, sur lequel apparaissait Benjamin Epps en featuring. Si la relation semblait alors au beau fixe, des tensions ont émergé entre les deux hommes au cours des mois qui suivirent. Bien que les tenants et les aboutissants de ce conflit n’aient pas été divulgués, c’est au cours du morceau Title Shot que les premières manifestations de ce beef naissant se font sentir. Le rappeur de Villiers-le-Bel déclarait alors : “Eppsito, tu peux pas dire que t’es le meilleur rappeur si tous mes petits EP’s sont meilleurs que ton album”.

L’huile sur le feu

Quelques semaines plus tard, Benjamin Epps avait répondu à cette pique sur X, déclarant alors : “Je rentre de New York, j’écoute les rap, mon petit Billy m’envoie une pique ? LMFAO. Message reçu #monfilsainé”. C’est finalement au début du mois de décembre 2023 que le contentieux s’est accéléré, avec la sortie du morceau Picasso, extrait de l’EP Ready For War

Un morceau – baptisé ainsi en référence au titre de la série de projets de 404 Billy BLKKKK VAN GOGH – dans lequel il attaquait frontalement son assaillant, déclarant entre autres : “Homophobe, pourtant, en studio, tu m’as archi leché […] Faut assumer quand on parle, j’sais qui brille et qui crie / Impatient d’voir ton cul d’n**** tourner à Vitry”.

L’entrée en guerre

Alors qu’Epps a mis le feu aux poudres par l’intermédiaire de cette offensive, il n’en a pas fallu plus à 404 Billy pour contre-attaquer avec la sortie d’un disstrack entièrement consacré à sa cible. Baptisé La plus grande des illusions – en référence au premier album d’Epps intitulé La grande désillusion -, ce morceau est accompagné d’une cover sur laquelle le rappeur gabonais nous est montré installé sur le trône d’un WC.

Si la pochette prête à sourire, les propos de 404 Billy sont quant à eux bien plus belliqueux. Parmi les sujets évoqués par l’artiste de Villiers-le-Bel : 

  • La victoire de Benjamin Epps aux BET Awards : “T’es l’seul mec qui gagne un BET en faisant trois cents ventes […] Explique nous cette coïncidence, t’as remporté un BET et ton manager taff chez BET FRANCE”.
  • Les propos de Benjamin Epps au sujet de Wejdene : “Peine de mort pour les pédos, mais tu mérites la même peine, quand elle était encore mineure, tu voulais zouker Wejdene (c’est toi qui l’a dit)”.
  • Le comportement de Benjamin Epps lors des balances d’un concert au cours duquel il avait convié 404 Billy : “Les gens ont besoin d’comprendre, les gens ont besoin d’un contexte, tu m’as invité à ton concert et t’as oublié tout ton texte, t’as répété avec les autres, pas avec nous, t’as pris de haut, bizarrement, la veille j’avais sorti BLKKKK VAN GOGH”

La contre-attaque

Si les internautes s’attendaient à une réponse du principal intéressé dans les jours qui suivent, Benjamin Epps a finalement attendu le 11 janvier – trois semaines plus tard -, soit le jour de l’anniversaire de 404 Billly, pour lui répondre dans un disstrack de huit minutes nommé Reste dans ta m*rde

S’il se défend au sujet des accusations de son ennemi quant à la légitimité du BET Award qu’il a remporté, il l’attaque également sur d’autres thématiques, révélant notamment avoir fréquenté la mère de ses enfants pendant quelque temps : “Quand j’suis sorti avec cette fille qu’on m’a présentée chez Ghost, j’étais loin d’imaginer qu’c’était la maman de tes gosses / Et depuis qu’t’es au courant, je sais qu’tu ne dors plus, tu me clashes pour une fille avec qui je ne sors plus / J‘ai du respect pour elle, alors je tairai son nom, mais tes deux enfants galèrent, envoie-leur un peu d’pognon”.

Il surenchérit également en affirmant que 404 Billy toucherait le RSA, dévoilant une capture d’écran de son attestation par la même occasion : “J’ai réussi à avoir ton attestation RSA, tous les mois, tu prends 489 balles / Un voyage en Afrique, tu peux même pas t’payer ça”. Une affirmation toutefois débunkée par les internautes sur X, qui ont affirmé, en comparant la photo à de vraies attestations, qu’il s’agissait d’un montage.

Benjamin Epps termine finalement son disstrack en expliquant qu’il s’agissait du seul et unique morceau dans lequel il répondrait à son ennemi : “C’est la dernière fois qu’j’réponds à un MC, renoi, et de surcroit, à mon fils, la dernière fois”.

Le coup final ?

Pas le temps de souffler pour Benjamin Epps qui, moins d’une semaine après la sortie de son morceau, a vu son rival répondre avec un second disstrack baptisé Pinocchio Epembia, en référence au nom de famille d’Eppsito. S’il prouve que la rumeur selon laquelle Epps et la mère de ses enfants ont eu une relation était fausse, il fait de surcroit de nouvelles révélations au sujet de son rival, parmi lesquels :

  • Le fait que Benjamin Epps serait le fils d’un homme politique gabonais : “Depuis tout c’temps, tu nous fais l’rappeur sinistre, alors qu’en vrai t’es un genre de fils de ministre / T‘es bien avantagé, t’as plein d’raccourcis, c’est plus Epps Chalgoumhi, c’est Epps Sarkozy”.
  • Une altercation avec Oumardinho, le manager de Dinos : “Oumardinho t’a frappé, t’as même pas riposté, il t’a frappé comme son p’tit, tu n’es pas revenu”.
  • La polygamie de son père : “Ton père est polygame, l’c*l de ta mère suffisait plus”.

Et maintenant ?

Benjamin Epps n’a pour le moment pas réagi suite à la sortie de ce deuxième disstrack. De leur côté, les internautes semblent avoir choisi leur camp, puisque sur les réseaux sociaux, ils sont une grande majorité à déclarer 404 Billy grand vainqueur de cette joute verbale. Reste désormais à savoir si Eppsito travaille dans l’ombre pour contre-attaquer, où s’il est désormais désireux de passer à autre chose. Affaire à suivre…